Femme devrait Gymnastes soulever des poids …

Femme devrait Gymnastes soulever des poids ...

Si Gymnastes Femme soulever des poids?

William A Sands un doctorat, Jeni R McNeal b PhD, Monem Jemni c MS, Thomas H Delong un BS

une recherche de directeur & Développement, États-Unis Gymnastique et Département de kinésiologie, California Lutheran University, Thousand Oaks, CA 91360; b Département de l’éducation physique, de la santé et des loisirs, Eastern Washington University, Cheney, WA 99004; c Université de Rennes, Rennes, France. un auteur correspondant: sands@clunet.edu

Sportscience 4 (3), sportsci.org/jour/0003/was.html, 2000 (2837 mots)

Evalué par Fred C Hatfield PhD, International Sports Sciences Association, Santa Barbara, Californie 93101

Gymnastique entraîneurs et les administrateurs aux États-Unis sont réticents à inclure la formation de poids avec des gymnastes féminins parce qu’ils croient qu’elle produit des augmentations néfastes de la masse musculaire. Cependant, la formation de poids sur la base de haute intensité ensembles à faible répétition est susceptible d’améliorer les performances de la plupart des gymnastes en augmentant la force avec un minimum hypertrophie musculaire. pdf Réimpression Réimpression doc Aide

MOTS-CLÉS: gymnastique, formation de poids, l’hypertrophie, la taille du corps, la force

Gymnastes doivent rester sur le côté maigre de maigre pour être des concurrents efficaces au plus haut niveau (Nelson et al 1983;. Sands et al 1992, 1995.). Sans surprise, les préoccupations concernant l’excès de poids est commun en gymnastique (Anorexie / Boulimie Association, 1994; American College of Sports Medicine, 1997; Leglise, 1998; Nattiv & Lynch, 1994). gymnastes féminines et leurs entraîneurs aux États-Unis sont donc réticents à utiliser la formation de poids, en dépit des nombreuses preuves des avantages de la formation de poids pour les sports nécessitant une résistance. Leur préoccupation est que la gymnaste développera corps excessive et la masse musculaire ("en vrac jusqu’à") Et ainsi devenir trop lourd pour travailler efficacement.

Gymnastes et d’autres athlètes qui doivent se déplacer leur poids corporel que la résistance primaire ont besoin de former pour la force par rapport à la masse corporelle plutôt que la force absolue (Poliquin, 1991; Sands, Mikesky, & Edwards, 1991). Comme la gymnaste arrive à maturité, elle est susceptible de gagner de la force absolue, mais perdre de la force relative que ses augmentations de masse corporelle (Sands et al 1991;. Irvin et al 1992;. Zatsiorsky, 1995). gymnastes féminins peuvent augmenter la dépendance sur les habiletés motrices pour compenser une baisse de la force relative (Poliquin, 1991; Zatsiorsky, 1995), mais la formation de force visant à accroître la force relative est une autre approche importante.

Alors que certains entraîneurs de gymnastique sont réticents à prescrire la formation de poids, la plupart comprennent la formation de force sous la forme de répétitions de force orientée-gymnastique compétences (Howard & Evans, 1990; Hullner, 1989; Menkhin, 1978; Sands, 1990; Sands et al. 1995; plage de sable & McNeal, 1997; Singh et al. 1987). De nombreuses compétences de gymnastique ont une grande composante de la force, de manière à séparer la performance des compétences de formation de force est quelque peu arbitraire (Chu, 1994; George, 1980; Hullner, 1989). Tous les entraîneurs de gymnastique seraient d’accord que le développement de la force par la répétition de gymnastique compétences est appropriée. Cependant, les compétences au niveau de l’élite sont de plus en plus difficile, et plus de temps pour la formation est à une prime. La formation de poids serait orthopédiquement moins exigeant que les répétitions de compétences supplémentaires et nécessitent moins de temps pour ces gymnastes. Dans cet article, nous allons décrire la formation de poids qui peut développer la force avec une hypertrophie minimale, et nous allons répondre aux préoccupations des entraîneurs sur les effets de la formation de poids sur la taille du muscle et de la corpulence.

Formation pour Maximal et Minimal Hypertrophie

La formation prescrite pour encourager l’hypertrophie musculaire implique généralement un grand nombre de séries de répétitions avec de la lumière à des charges moyennes, accélère le mouvement de rapide à ralentir, répétitions d’effort maximum, et courtes périodes de repos (par exemple Bloomer & Ives, 2000; Hatfield, 1984; Poliquin, 1991; Schmidtbleicher, 1992). En revanche, les prescriptions pour maximiser la force et de minimiser l’hypertrophie impliquent généralement des charges plus lourdes, plus petit nombre de répétitions, et des périodes de repos plus longues. Le tableau 1 présente les lignes directrices de Poliquin pour les deux extrêmes de la formation.

Tableau 1: Entraînements pour maximal et une hypertrophie minime.

Repos entre les séries (min)

tempo Concentric (secondes par rep)

tempo Excentrique (secondes par rep)

ensemble Durée totale (secondes)

Exercices par séance d’entraînement

Les lignes directrices dans le tableau 1 ne sont pas une garantie pour le développement ou d’éviter l’hypertrophie. Les réponses individuelles dans le degré d’hypertrophie semblent être liées au sexe d’un individu, la maturité, la distribution des types de fibres, somatotype, l’état de la formation initiale, la durée de la formation, et l’intensité de la formation (Beunen & Malina, 1996; blinkie & Bar-Or, 1996; Blimki & Vente, 1998; Goldspink, 1992; Hakkinen & Pakarinen, 1995; MacDougall, 1992; Moritani, 1992; Tittel & Wutscherk, 1992; Zauner et al. 1989). Périodisation (la synchronisation et le séquençage de la formation) peuvent également être un facteur important du développement de la force et l’hypertrophie. Il existe de nombreux types de périodisation (par exemple Baker et al 1994;. Bompa, 1993; Fleck & Kraemer, 1987; Koch, 1994), mais peu de recherches ont été effectuées afin de déterminer leur influence sur l’hypertrophie. entraîneurs de gymnastique ne sont pas tous utilisent la périodisation, et il n’y a pas d’accord sur le type de périodisation qui se traduit par la force maximale et une hypertrophie minime.

Musculation pour Gymnastes

Dans notre longue expérience de la gymnastique, nous avons constaté que les gymnastes ne sont pas et ne peuvent pas suivre les lignes directrices pour minimiser l’hypertrophie dans le tableau 1 en utilisant le poids du corps comme la seule résistance. La gymnaste d’élite typique peut effectuer beaucoup plus de 1-5 répétitions de compétences spécifiques de gymnastique. Par exemple, dans les essais sur le terrain physique-capacité avant les Jeux Olympiques de Sydney, l’équipe nationale senior américain a produit les numéros suivants maximum de répétitions: handstand push ups, 13 8 (moyenne écart-type); handstands de presse, 7 4; et handstands coulés, 10 5 (données non publiées, WA Sands, 2000). Paradoxalement, ces résultats montrent que la formation de gymnastique typiques de force constitué de répétitions de compétences est plus susceptible de maximiser l’hypertrophie que la force relative.

Formation avec des poids ajoutés est le seul moyen pratique pour mettre la répétition-maximale dans la plage pour minimiser l’hypertrophie. Zatsiorsky recommandé "formation avec les plus grands poids possibles, avec un petit nombre de répétitions et de grands intervalles de repos entre les séries" (Cité par Trifonov & Yessis, 1986, p 44). Les idées de Zatsiorsky sont entièrement compatibles avec les lignes directrices de Poliquin pour minimiser l’hypertrophie.

Une augmentation de la force maximale "est toujours reliée à une amélioration de la résistance relative et donc à une amélioration des capacités de puissance" (Schmidtbleicher, 1992, p 384). La force acquise par tout moyen devrait donc être utile, tant que la force est conforme aux mouvements gymniques spécifiques. Cependant, la formation de la force des muscles et des mouvements non pertinents peut ajouter la taille et le poids d’un gymnaste sans bénéficier des performances. Malheureusement, les programmes de formation de poids de gymnastique ont souvent reflété une approche de renforcement des corps, en incorporant trop d’exercices impliquant des muscles et des mouvements qui sont à peine impliqués dans la gymnastique compétences (Pearl, 1986). Gymnastique-pertinentes ascenseurs et des exercices peuvent être réduits à seulement quatre: squats, presses, démoraliser et deadlifts. Deux variantes d’exercices communs qui peuvent être inclus sont une augmentation avant et bras tendu tirer vers le bas. programmes de musculation qui suivent les directives de Poliquin pour maximiser la force relative sont disponibles pour les gymnastes (Plotkin et al 1989;. Sands & McNeal, 1997).

Effets de la formation de poids sur Build Body

La littérature sur la formation de poids et de gymnastique comprend des programmes de conditionnement et d’études de cas (Chu, 1994; James, 1987; Colombo, 1999; Marina et Rodriguez, 1999; Perle, 1986; Plotkin et al 1989;. Sands et al 1997;. Trifonov & Yessis, 1986), mais il n’y a pas de rapports sur les effets de la formation de poids sur le corps build. Anthropométrie sur gymnastes lors des camps de préparation avant les Jeux Olympiques de Sydney indique que la formation de poids ne provoque pas de gymnastes à vrac (données non publiées, WA Sands, 2000). Les gymnastes étaient 33 membres de l’équipe nationale des États-Unis, dont 14 poids formés pour deux ou plusieurs séances par semaine. En dépit d’être plus âgés (18,1 2.0 vs 16.5 1.0 y), ces gymnastes étaient plus légers (48,0 5,4 vs 52,1 5,9 kg), avait un indice plus faible de masse corporelle (20,3 1,9 vs 21,7 1,9), et étaient légèrement plus courte (153,5 4.0 vs 154,9 4,3 cm) que les membres de l’équipe qui n’a pas le poids du train. anthropométrie plus détaillées sur ces gymnastes n’a pas été autorisé, en raison de préoccupations au sujet de la graisse corporelle et le potentiel pour déclencher des troubles alimentaires (Nattiv et al 1994;. Nattiv & Mandelbaum, 1993; Noden, 1994; Rosen & Hough, 1988; Wilmore, 1996).

Effets de la formation de poids sur la croissance de l’adolescent

Une préoccupation majeure des entraîneurs de gymnastique est que la formation de poids magnifiera les augmentations dans le muscle et la masse corporelle qui se produisent au cours de la poussée de croissance. Malheureusement, la recherche n’a pas fourni de réponses claires sur le lien entre la croissance et liées à la formation de taille augmente (Blimkie & Vente, 1998), et les entraîneurs peuvent rarement déterminer si une augmentation du taux de variation de la taille, la masse, ou la forme est due à la formation ou de la maturation. Attribution de la croissance normale aux effets de la formation de poids a pu conduire à des préoccupations concernant les effets de la formation de poids sur le corps build.

Coaching folklore condamnant la formation de poids pour les gymnastes est probablement erronée. séances d’entraînement de musculation qui développent la force avec un minimum hypertrophie musculaire sont susceptibles d’améliorer les performances des gymnastes féminines. L’approche réglementaire actuelle répétition pour développer la force chez les gymnastes féminins peuvent causer plus de l’hypertrophie d’un programme bien conçu de formation de poids à court terme, mais l’effet relatif de ces formes de formation sur la croissance musculaire pendant la maturation est inconnue.

American College of Sports Medicine (1997). La triade de l’athlète féminine. Médecine et Science in Sports et exercice 29 (5), i-ix

Antonio J (2000). réponse non uniforme du muscle squelettique à la formation de forte résistance: les culturistes peuvent induire l’hypertrophie musculaire régionale? Journal de force et conditionnement 14 Research, 102-113

Baker D, Wilson G, Carlyon R (1994). Périodisation: L’effet sur la force de manipuler le volume et l’intensité. Journal de force et conditionnement 8 Research, 235-242

Beunen G, Malina R M (1996). La croissance et la maturation biologique: Pertinence à la performance sportive. Dans O Bar-Or (Ed), L’enfant et l’adolescent athlète (pp 3-24). Oxford, Angleterre: Blackwell

Blimkie, CJR, Bar-Or, O (1996). La capacité d’entraînement de la force musculaire, la puissance et l’endurance pendant l’enfance. Dans O Bar-Or (Ed), L’enfant et l’adolescent athlète (pp 113-129). Oxford, Angleterre: Blackwell

Blimkie CJR, Vente DG (1998). Développement de la résistance et de l’éducabilité pendant l’enfance. Dans E Van Praagh (Ed), la performance anaérobie pédiatrique (pp 193-224). Champaign, IL: Human Kinetics

Bloomer RJ, Ives JC (2000). Faire varier les influences de neurones et hypertrophiques dans un programme de force. Force et conditionnement Journal 22 (2), 30-35

Bompa TO (1993). Périodisation de la Force. Toronto, Ontario, Canada: Veritas Publishing

Chu DA (1994). Force des exercices spécifiques à la gymnastique: une étude de cas. Journal de force et conditionnement 8 Recherche, 95-102

Claessens AL, Lefevre J, Beunen G, Malina RM (1999). La contribution des caractéristiques anthropométriques aux scores de performance dans gymnastes féminines d’élite. Journal of Sports Medicine et conditionnement physique 39, 355-360

Colombo C (1999). Entranement de la vigueur chez l’enfant et l’adolescent. Gym ‘Technic 26, 8-10

Edgerton VR (1976). adaptation neuromusculaire au pouvoir et de l’endurance travail. Canadian Journal of Applied Sciences Sport 1, 49-58

Edgerton VR, Roy RR (1991). Règlement de squelette taille de la fibre musculaire, la forme et la fonction. Journal of Biomechanics 24 (Suppl 1), 123-133

Fleck SJ, Kraemer WJ (1987). Concevoir des programmes de formation de résistance. Champaign, IL: Human Kinetics

George GS (1980). Biomécanique de la gymnastique féminine (1er Ed). Englewood Cliffs, NJ: Prentice-Hall

Goldspink G (1992). aspects cellulaires et moléculaires de l’adaptation dans le muscle squelettique. Dans PV Komi (Ed), la force et la puissance dans le sport (pp 211-229). Oxford, Angleterre: Blackwell

Hakkinen K, Alen M, Komi PV (1984). Neuromusculaire, anaérobie, et les caractéristiques de performance aérobie des athlètes de puissance d’élite. European Journal of Applied Physiology 53, 97-105

Hakkinen K, Pakarinen A (1995). réponses hormonales aiguës à lourd exercice de la résistance chez les hommes et les femmes à différents âges. International Journal of Sports Medicine 16, 507-513

Hatfield FC (1984). Body construction d’une approche scientifique. Chicago, IL: Contemporain

Une Hedrick (1995). Formation pour l’hypertrophie. Force nationale et conditionnement Association Journal 17 (3), 22-29

Higbie EJ, Cureton KJ, Warren GL, BM Avant (1996). Effets de l’entraînement concentrique et excentrique sur la force musculaire, la surface de section transversale, et l’activation neuronale. Journal of Applied Physiology 81, 2173-2181

Howard J., Evans S (1990). Le Stalder appuyez sur: une étude kinésiologique avec des techniques d’amélioration des performances recommandées. Force nationale et conditionnement Association Journal 12 (4), 6-12

Hullner P (1989). Développement des facteurs de conditionnement en gymnastique élite. Indianapolis, IN: USGF Publications

Irvin R, Major J, Sands WA (1992). corps et la force du torse normes plus faibles pour les gymnastes féminines d’élite. Dans JL McNitt-Gray, R Girandola, J Callaghan (Ed) 1992 USGF Sport Science Actes du Congrès (pp 5-12). Indianapolis, IN: USGF Publications

James S (1987). Périodisation de formation de poids pour la gymnastique féminine. Force nationale et conditionnement Association Journal 9 (1), 28-31

Koch F (1994). L’entraînement en force pour le sport. Oxnard, CA: Futuristics Applied

Komi PV (1986). La formation de la force musculaire et de la puissance: Interaction des neuromotoric, hypertrophique, et des facteurs mécaniques. International Journal of Sports Medicine 7 (Suppl), 10-15

Leglise M (1998). Limites sur les jeunes gymnastes. Technique 18 (4), 8-14

MacDougall DJ (1992). Hypertrophie ou hyperplasie. Dans PV Komi (Ed), la force et la puissance dans le sport (pp 230-238). Oxford, Angleterre: Blackwell

Marina M, Rodriguez FA (1999). Effet d’une formation spécifique sur la force musculaire et de la puissance des gymnastes féminines d’élite: Une étude longitudinale de deux ans. Dans P Parisi, F Pigozzi, G Prinzi (Ed), Sport Science ’99 en Europe (p 167). Rome, Italie: Rome Institut Universitaire de Sciences de la motricité

Menkhin UV (1978). Le principe de l’entraînement physique spécial de gymnastes. Yessis Examen du Soviet Education physique et des Sports 13, 29-35

Moritani T (1992). cours du temps des adaptations au cours de la force et de puissance. Dans PV Komi (Ed), la force et la puissance dans le sport (pp 266-278). Oxford, Angleterre: Blackwell

Moritani T, DeVries HA (1979). Les facteurs de neurones contre l’hypertrophie au cours du temps de la prise de force musculaire. American Journal of Physical Medicine 58, 115-130

Nattiv A, Agostini R, Drinkwater B, Yeager KK (1994). La triade de l’athlète féminine. Cliniques de médecine sportive 13, 405-418

Nattiv A, L Lynch (1994). La triade de l’athlète féminine. Médecin et Sportsmedicine 22 (1), 60-68

Nattiv A, Mandelbaum BR (1993). Les blessures et les préoccupations particulières dans gymnastes féminines. Médecin et Sportsmedicine 21 (7), 66-84

Nelson JK, Johnson BL, Con Smith G (1983). Les caractéristiques physiques, la flexibilité de la hanche et de la force du bras de gymnastes féminines classées par l’intensité de la formation à travers l’âge. Journal of Sports Medicine et conditionnement physique 23, 95-101

Noden M (1994, le 8 Août). Mourir pour gagner. Sports Illustrated 81 (6), 52-60

Perle B (1986). Devenir plus fort. Bolinas, CA: Shelter Publications

Plotkin AB, Rubin VS, Arkaev LY (1989). Exercices avec des poids dans la préparation physique spécialisée de gymnastes de haut niveau. Sport soviétiques Review 24, 66-70

Poliquin C (1991). Formation pour améliorer la force relative. Sciences périodique de la recherche et de la technologie dans le sport 11, 1-9

Rosen LW, Hough DO (1988). Pathogènes comportements des gymnastes des collèges féminins de contrôle du poids. Médecin et Sportsmedicine 16 (9), 140-144

Sakuma K, Yamaguchi A, Katsuta S (1995). des changements spécifiques à la région dans les types de fibres sont attribuables à non uniforme hypertrophie musculaire par une surcharge? European Journal of Applied Physiology and Physiology travail 71, 499-504

DG de vente (1992). adaptation neurale à la formation de la force. Dans PV Komi (Ed), la force et la puissance dans le sport (pp 249-265). Oxford, Angleterre: Blackwell

Vente DG, Martin JE, Moroz DE (1992). Hypertrophie sans augmentation de la force isométrique après la formation de poids. European Journal of Applied Physiology and Physiology travail 64, 51-55

Sands B (1984). Coaching de gymnastique féminine. Champaign, IL: Human Kinetics

Sands WA (1990). préparation physique. En GS George (Ed), manuel USGF de sécurité de gymnastique (2e éd, pp 63-68). Indianapolis, IN: Fédération américaine de gymnastique

Sands WA, Irvin RC, le juge Major (1992). Qu’est-ce que le scientifique du sport peut vraiment parler de votre graisse pour cent et une méthode alternative pour évaluer la composition corporelle. Dans JL McNitt-Gray, R Girandola, J Callaghan (Eds) 1992 USGF Sport Science Actes du Congrès (pp 54-62). Indianapolis, IN: USGF Publications

Sands WA, Irvin RC, le juge Major (1995). La gymnastique des femmes: Le cours du temps d’acquisition de fitness. Une étude de 1 an. Journal de force et conditionnement Recherche 9, 110-115

Sands WA, McNeal JR (1997). Une approche minimaliste de conditionnement pour la gymnastique féminine. En S Whitlock (Ed) 1997 USA Gymnastics Actes du Congrès livre (pp 78-80). Indianapolis, IN: USA Gymnastics

Sands WA, Mikesky AE, Edwards JE (1991, 14 sept). essais sur le terrain des capacités physiques de la Fédération des femmes de gymnastique américaines équipes nationales. USGF Sciences du Sport Actes du Congrès 1, 39-47

D Schmidtbleicher (1992). Formation pour les événements d’alimentation. Dans PV Komi (Ed), la force et la puissance dans le sport (pp 381-395). Oxford, Angleterre: Blackwell

Singh H, Rana RS, Walia SS (1987). Effet de la force et la flexibilité sur la performance dans la gymnastique masculine. En B Petiot, JH Salmela, TB Hoshizaki (Ed), les systèmes mondiaux d’identification des talents de gymnastique (pp 118-121). Montréal, Canada: Sport Psyché Editions

Steele VA, le juge White (1986). prédiction de blessures chez les gymnastes féminines. British Journal of Sports Medicine 20, 31-33

Tittel K, H Wutscherk (1992). facteurs anthropométriques. Dans PV Komi (Ed), la force et la puissance dans le sport (pp 180-196). Oxford, Angleterre: Blackwell

Trifonov AG, Yessis M (1986). Gymnastes ont également besoin de la force lente. LSRN Journal 8 (4), 43-45

Wilmore JH (1996). Troubles de l’alimentation chez le jeune athlète. Dans O Bar-Or (Ed), L’enfant et l’adolescent athlète (pp 287-303). Oxford, Angleterre: Blackwell

Jeune A, Stokes M, Round JM, Edwards RHT (1983). L’effet de la formation de haute résistance de la force et de surface en coupe transversale du quadriceps humains. European Journal of Clinical Investigation 13, 411-417

Jeune WB, Bilby GE (1993). L’effet de l’effort volontaire pour influencer la vitesse de contraction sur la force, la force musculaire, et le développement de l’hypertrophie. Journal de force et conditionnement de recherche 7, 172-178

Zatsiorsky VM (1995). La science et la pratique de l’entraînement en force. Champaign, IL: Human Kinetics

Zauner CW, Maksud MG, Melichna J (1989). considérations physiologiques dans la formation des jeunes athlètes. Sports Medicine 8, 15-31

2000
Edité et webmastered par Will Hopkins
Publié décembre 2000

RELATED POSTS

  • Sauna – Glenwood Wellness – Poids …

    Sauna infrarouge Gardez votre corps en mode Fat Burning garder votre poids pour de bon! L’un de nos objectifs est de vous aider à apprendre comment déclencher vos hormones à brûler les…

  • Ne devrait Pasteurs baptisent …

    Si seulement Pasteurs Baptisez gens? La Bible enseigne que des pasteurs baptiserait les gens ou quelqu’un peut-il faire cela? Repentez-vous et croyez L’apôtre Paul a écrit que Dieu « ordonne à…

  • Sauna Perte de Poids et de désintoxication, les … Avantages

    Perte de poids Sauna et Detox Le SunDynamica FIR sauna is non only décontractant, MAIS PEUT Avoir de Nombreux Avantages Pour la Santé. Grâce à sa technologie infrarouge lointain, les Avantages…

  • Phalloplastie, néophallus, femme …

    Phalloplastie Neophalloplasty est une des procédures chirurgicales les plus difficiles dans la chirurgie reconstructive génitale. Il est indiqué chez les hommes lorsque le pénis est absent en…

  • PHOTOS DE FILLES SUBIR Femme …

    PHOTOS DES FILLES SUBISSANT mutilations génitales féminines au Nigeria, « Le Nigeria est en train de devenir un endroit dangereux d’avoir une fille si vous êtes dans la classe moyenne et…

  • Sauna Perte de poids Traitement …

    30-Minute Sauna Perte de poids Traitement 20 $ Pour un 30-Minute Sauna Perte de poids Traitement au MOD Airbrush Tanning (39 $ Valeur) treatment de Perte de poids Permet de brûler des calories,…

Laisser un commentaire