post-traumatique de neuropathie …

post-traumatique de neuropathie ...

INTRODUCTION: neuropathie trijumeau is le plus gentiment à secondaire traumatisme non. The present study examiner les cause sous-jacentes et les factors Qui influent sur la récupération. Matériel et methods: Une Étude de cas rétrospective was faité involving 63 patients atteints de neuropathie trijumeau d’origine traumatologique, SOUMIS à non pendentif Suivi au Moins 12 mois. RÉSULTATS: Cinquante-quatre verser cent de Tous les CAS were Diagnostiques après la chirurgie de la third molaire mandibulaire. En 37 et 19 patients, le déficit sensoriel sur le Était Situé territoire INNERVE par le nerf lingual et mentale, respectively. La douleur was signalée Dans 57% des CAS, et en Particulier chez les patients âgés. En this Qui concerne Le handicap DU patient, la Qualité de Vie N’a Pas Ete affectée la DANS Trois modifications CAS, TANDIS Que de LEGERES were enregistrées Dans 25 Sujets et des altérations severes 8. récupération partielle ous complète was OBSERVEE DANS 25 CAS au bout de 6 mois, 32 ET après un non. De Il y Avait Quelques Recouvrements activités après this period temps. Prouvé de récupération, plus rapide chez les patients les jeunes ainsi que, Qui ÉTAIENT d’Ailleurs les personnes Ayant le Moins de douleur. CONCLUSION: Nos patients atteints de neuropathie trijumeau Récupère en Particulier Dans les 6 premiers mois et JUSQU’A ONU un après la blessure. le plus gentiment du Subi de Les patients la douleur au défaut Associée sensoriel. D’Autre Part, their malaise Était ainsi intense, Et Les patients ainsi with de Douleur Et Les scores les plus de Cliniques PAUVRES un also MONTRE Un cours Relativement pauvre.

post-traumatique de neuropathie. Une study de 63 CAS.

texte intégral

Citations

Entités biologiques

articles Liés

Liens Externes

Med Oral Patol Oral Cir Bucal. 2012 Mars; 17 (2): E297-E300.

Publié en ligne 2011 Decembre 6. doi: 10,4317 / medoral.17401

post-traumatique de neuropathie. Une study de 63 CAS

1 Professeur agrégé de chirurgie buccale. Valencia University Medical and Dental School

2 dentaire chirurgien. Master en chirurgie buccale et implantologie. Valencia University Medical and Dental School

3 Président de médecine buccale. Valencia University Medical and Dental School. Chef du Département de Stomatologie, Hôpital général de Valence Université

4 Président de chirurgie buccale. Valencia University Medical and Dental School. Valence (Espagne)

Cl&# X000ed; nica Odontol&# X000f3; GICA Gasc&# X000f3; Oliag 1 46021 &# X02013; Valence (Espagne). E-mail: se.vu@ahcorrranep.airam

Reçu 2010 15 Novembre; Accepté 2011 16 Septembre.

Droits d’auteur. &# X000a9; 2012 Medicina Oral S.L.

Céci article is a en Accès libre sous les Distribué Termes de la licence Creative Commons Attribution, Qui Permet l’utilisation sans restriction juin, la répartition et la reproduction sur support tout, à la condition that the travail originale is correctement cité.

abstrait

Introduction. neuropathie trijumeau is le plus gentiment à secondaire traumatisme non. The present study examiner les cause sous-jacentes et les factors Qui influent sur la récupération. Matériel et methods. Une Étude de cas rétrospective was faité involving 63 patients atteints de neuropathie trijumeau d’origine traumatologique, Soumis à l’ONU pendentif Suivi au Moins 12 mois. Résultats. Cinquante-quatre verser cent de Tous les CAS were Diagnostiques après la chirurgie de la third molaire mandibulaire. En 37 et 19 patients, le déficit sensoriel sur le Était Situé territoire INNERVE par le nerf lingual et mentale, respectively. La douleur was signalée Dans 57% des CAS, et en Particulier chez les patients âgés. En this Qui concerne Le handicap DU patient, la Qualité de Vie N’a Pas Ete affectée la DANS Trois modifications CAS, TANDIS Que de LEGERES were enregistrées Dans 25 Sujets et des altérations severes 8. récupération partielle ous complète was OBSERVEE DANS 25 CAS au bout de 6 mois, 32 ET après un non. De Il y Avait Quelques Recouvrements activités après this period temps. Prouvé de récupération, plus rapide chez les patients les jeunes ainsi que, Qui ÉTAIENT d’Ailleurs les personnes Ayant le Moins de douleur. Conclusion. Nos patients atteints de neuropathie trijumeau récupérés en Particulier Dans les 6 premiers mois et JUSQU’A ONU un après la blessure. le plus gentiment du Subi de Les patients la douleur au défaut Associée sensoriel. D’Autre Part, their malaise Était ainsi intense, Et Les patients ainsi with de Douleur Et Les scores les plus de Cliniques PAUVRES un also MONTRE Un cours Relativement pauvre.

Mots clés: post-traumatique de neuropathie.

introduction

Trauma, accidentelle ous iatrogène, is la cause de la Fréquente, plus de neuropathie trijumeau (TN) (1). La Plupart des Cas de TN post-traumatique are le Résultat des opérations de chirurgie buccale, en Particulier La suppression des troisièmes Molaires inférieures. Les Défauts Sensoriels are Situés Principalement Dans Les Territoires innerve par le nerf alvéolaire Inférieur et le nerf lingual (2) La Plupart de CES lésions Sont réversibles, Mais les CAS Les plus Persistants PEUVENT à la nuire qualité-de-vie du patient (3).

The present study Evalue juin série de de TN post-traumatique 63 patients atteints, en vue d’identifier les cause sous-jacentes, les manifestations Cliniques et les factors Qui influent sur la récupération.

Matériel et methods

Une Etude de cas rétrospectif a eté de 63 patients Faite EXAMINE verser des altérations sensorielles du visage et non diagnostic de neuropathie trijumeau d’origine traumatique in the period 1996-2009. Les Critères d’Suivants d’inclusion were BOISSON: les patients presentant non sur le déficit sensoriel territoire mucocutaneous INNERVE by a ous several branchés du trijumeau, produit par Processus non traumatique, et Avec Une period minimale de Suivi de 12 mois. CES CAS, with juin period Symptômes libres Entre le moment où du traumatisme et de l’apparition de la neuropathie were Exclus. Tous les patients have their gave Consentement à participer a l’study Informés.

Aucun traumatisme antérieur immédiat capable de Rendre Compte de la neuropathie was documentée. Nous Avons registered la présence, le degré et la Durée de l’inconfort associé, Qui was Evalue Comme suit: brûlures, des Démangeaisons, coups de couteau, de la douleur à clignoter. Une échelle clinique was used versez le marquer degré d’invalidité résultant de la neuropathie du trijumeau: aucun effet (activities de la Vie non affectés Quotidienne), légère (Une certaine compositions provoquent Inquiétude, Ce Qui empèche juin activity non habituelle), modérée (empèche est la vie normale, Ce Qui limite CERTAINES activities habituelles) Severe ous (handicap non importante compositions provoquent).

RAYONS X Panoramiques supplémentaires were obtenus Dans Tous Les CAS. tomodensitométrie maxillo ous crâniennes were réalisées Dans CERTAINS CAS. complexe de la vitamine B was prescribed, et in the CAS d’amitriptyline 50-75 mg douleur / jour et / ous carbamazépine 400-600 mg / jour administré was. L’évolution clinique was évaluée non, 6 et 12 mois après la visite à la clinique, et au dernier Contrôle, et was classé Comme une récupération complète, la récupération partielle, Ou Pas d’improvement.

Une analyse descriptive a eté de Toutes les Faite des variables étudiées. Les Comparaisons Entre les Variables Qualitatives were effectuees en Utilisant le test de chi-Du carré, en acceptant la signification statistique Pour Les p&# X0003c 0,05.

Résultats

L’âge des patients Moyen Était de 45,4 ANS (Extrêmes 17-76). Il y Avait 11 Hommes et 52 femmes (rapport 1: 5).

Les ANTÉCÉDENTS Suivants de traumatisme were Enregistrés: third retrait touché molaire Inférieure (34 patients, 54%), simple extraction (9 patients), l’élimination des fragments de racines touchées (4 patients), le placement de l’implant (9 patients), l’anesthésie dentaire Dans conservatrice dentaire treatment (4 patients), traitement endodontique (1 patient) et les Traumatismes dirige du visage (2 patients).

Dans 46% des CAS, la neuropathie sur le Était Situé côté gauche, Dans 49% sur le côté droit, et Dans 5% des CAS, le trouble AVERE bilatéral. Le territoire le plus gentiment affecté correspondre avec choix à la Troisieme Branche du trijumeau: Nerf ALVEOLAIRE Inférieur DANS 37 CAS, et le nerf lingual Dans 19 CAS. Le territoire de la Deuxième branche du trijumeau was affectée Dans Quatre CAS, TANDIS Que les Deuxième et third branches were impliqués Dans Deux Sujets. Enfin, les trois branches du nerf crânien fifth were affectés Dans CAS ONU.

En plus de du déficit sensoriel, 57% des patients (36 CA) a Subi la douleur Associée. La douleur was decrit est comme la combustion Dans 19 CAS, des Démangeaisons Dans 6, poignarder Dans 5, et le clignotement ous en trois fulgurant. La douleur a ete mal definie Chez les patients. Trois En Ce Qui Concerne le handicap du patient la qualité de vie n’à pas affectée was Dans trois CAS, TANDIS Que de Légères modifications were enregistrées Dans 25 Sujets et des altérations modérées ous severes à 8.

En Ce Qui Concerne le treatment médicamenteux, 5 patients have received Aucun treatment, TANDIS Que 25 have received only la vitamine du complexe B. Combinaison carbamazépine et amitriptyline was prescribed chez 18 patients, TANDIS Que Quatre have received la carbamazépine Seule, et 9 en Ontario amitriptyline received. Enfin, les patients Deux have received d’Autres Médicaments et des Analgésiques.

Après 6 et 12 mois de Suivi, 25 et 32 ​​patients en Ontario MONTRE improvement juin, respectively. À l’occasion du dernier Contrôle (moyenne 3 ans), 35 patients avaient Amélioré. Le Rétablissement complet a eu lieu Dans 9 CAS Au Cours des 6 premiers ministres du VEVAK de Suivi, Avec 7 Autres CAS Au Cours des 6 PROCHAINS mois. Après this period, il N’y Avait pas d’Autres Recouvrements, cependant (tableau 1).

L’Évolution Clinique des patients.

Marginalement were différences les significatifs enregistrées sur la comparaison de la présence de la douleur par des Intervalles d’âge (chi carré = 5,612, p = 0,06). Parmi les patients de Plus de 60 ans, 81,3% se Sont plaintes de la douleur. Dans le 41-60 ans d’âge, this proportion d’une chute à 55%, TANDIS Qué les patients les jeunes, plus (20-40 ans d’âge) Ont Rapporté des Douleurs Dans 44,4% des CAS. L’âge des patients Moyen Souffrant de douleur Associée Était 50,41 ans Contre 38,7 ans Dans Le Cas des sans de patients douleur (test t de Student verser Échantillons Indépendants = -3,084, p = 0,003). association Une statistiquement significative n’à was OBSERVEE Entre l’âge du patient, et la présence de la douleur.

Des différences statistiquement les significatifs were sur la corrélation personnes observées âge du patient, à l’intensité de la douleur (r = 0,385, p = 0,002). En effet, was vu l’intensité de la douleur à increase with the âge. Cela was corroboré par l’analyse de variance juin (Anova) Entre les Groupes d’âge et l’intensité de la douleur (F = 3,862, p = 0,026) &# X02013; les Sujets les plus les âges, plus la Ayant Déclaré grande intensité de la douleur (Fig. &# X200B; (Figure 1 1).

intensité de la douleur par des Groupes d’âge. intensité de la douleur, 1 ans, 2 ans, 3 L’âge Moyen.

La douleur was rapportée pair Hommes Quatre et 32 ​​femmes, Mais Aucune différence statistiquement significative en présence de la douleur Entre les Deux sexes a OBSERVEE de été (chi carré = 2,350, p = 0,125), being Donné Que beaucoup de femmes were inclus dans la série d’études. Aucune corrélation n’à was trouvée Entre le sexe du patient, et les characteristics, La Frequence ous la Durée de la douleur.

En revanche, juin corrélation significative was OBSERVEE Entre l’intensité de la douleur et de l’évolution clinique. This was relation EXAMINER par ANOVA mixte, en Prenant Comme les variables Indépendantes Le Temps écoulé d’ONU à l’Contrôle clinique Autre (après 1, 6 et 12 mois, et au dernier Contrôle) et l’intensité de la douleur (Aucune, légère, modérée, sévère), Alors Que la reprise OÜ non-recouvrement d’un prix de la variable dépendante Été Comme. (Figue. &# X200B; (Fig.2) 2) Indique les patients Qué SOUFFRANT de Douleur MoiNs intenses Ont MONTRE UNE RECUPERATION Meilleure Au Fil du Temps.

Amélioration au fil du temps et de la douleur initiale. (Y: improvement moyenne). Aucune douleur, légère, modérée, sévère, 1 mois, 6 mois, 12 mois, dernier Contrôle.

Mixte, Deux factors ANOVA was used versez comparateur l’échelle clinique Avec le cours du patient, au fil du temps, en Prenant Comme premier facteur le temps écoulé (1, 6 et 12 mois, et le dernier) CONTRÔLE,, et Comme deuxième facteur le résultat clinique. l’improvement Du patient, à tour de fils, un prix Été Comme dépendante variable. L’analyse d’une relation statistiquement Révélé juin significative, Avec des scores inférieurs Cliniques being à juin, plus corrélée grande improvement du patient, Moyen (Fig. &# X200B; (Fig.3 3).

Amélioration au fil du temps et de l’échelle clinique (Y: Amélioration moyenne). Aucun effet, doux, modéré, sévère, 1 mois, 6 mois, 12 mois, dernier Contrôle.

Discussion

neuropathie trijumeau is le plus gentiment à secondaire traumatisme non, Avec Une proportion de près de 40% de Tous les CAS (1). La cause de sous-jacente ainsi que la Courante is affectée third extraction molaire Inférieure (4, 5). Cinquante-quatre patients de cent de verser un juin de Subi après le retrait neuropathie de Molaires inférieures troisièmes, with the observation des Défauts Sensoriels Localisés. Le territoire du nerf alvéolaire lower was affecté Dans plus de de deux niveaux de Tous les CAS, et le territoire du nerf lingual Dans près d’étages de l’ONU. Les DOMMAGES au nerf alvéolaire lower is Explique par la proximité anatomique Entre les Sommets de la third molaire et le canal Qui loge le nerf (4, 6). Sectionnement de la couronne Semble Être une option viable DANS LES CAS where l’élimination de l’ensemble de la dent pose non osée importante d’endommager le nerf alvéolaire lower (7).

De same, en raison de la position de anatomique du nerf lingual par rapport à la third molaire, la première can be endommagée pendant la manœuvre verser les Molaires Extraire (6, 8 -10). Schultze-Mosgau et Reich (11), Arboisien série de 1107 extractions Molaires, un Rapporté la neuropathie affectant le nerf alvéolaire lower et Nerf lingual chez 2,2% et 1,4% des CAS, respectively. Fielding et al. (12), Dans Une study de 452 Chirurgiens maxillo-faciaux, a que 343 patients de Révélé Ont affirmé Avoir des Défauts Sensoriels linguales après l’élimination des Molaires inférieures touchées, ET CES Que altérations Prouvé Dans permanents 18,6% des CAS. Kipp et al. (13), la suite à l’extraction de 1377 Molaires inférieures, un 60 Rapporté Cas de dysesthésies ous hypoesthésie, et 13 de bureaux CAS ÉTAIENT D’AILLEURS permanent. La genre de chirurgie this pose non osée, same si le plus de Grand soin is pris, et le malade Doit Être Informe de CE fait.

neuropathie trijumeau (TN) à l’anesthésie secondaire dentaire was peu décrite in the littérature, et was Enregistrée Dans Quatre des Cas de notre série. Chan et Mulford (14) a Un cas de TN iatrogène Résultante de l’injection d’also de l’anesthésie locale. Chin après le placement engourdissement de l’implant dentaire was decrit Comme une CONSÉQUENCE des DOMMAGES dirige du nerf alvéolaire lower Causé par le fourrage chirurgical ous l’implant lui-même (15). La Connaissance de la répartition de l’alimentation Neurovasculaire ALVEOLAIRE Dans la Région de la Troisieme Molaire Est importants LORs De La Réalisation D’interventions chirurgicales Qui PEUVENT Affecter CES structures (16). Des DOMMAGES permanents du nerf may entraîneur après lower bloc de nerf alvéolaire (17). Un cas was Rapporté après l’anesthésie dentaire in the cadre de la chirurgie de genre ce, sans dommage directe par au nerf de Causé l’implant (18). Le nerf alvéolaire lower can be LORs endommagé de l’extraction molaire Inférieure à la suite d’traumatisme non ous directe neurotoxicité (19), Comme ACDE is Arrivé Dans l’ONU de numéros CAS.

According to Karas et al. (20), par rapport déficience sensorielle à is TN, plus elevé Chez les femmes, TANDIS Que Sandstedt et S&# X000f6; rensen (4) a les femmes à found Souffrir davaNtage et la douleur Qui dure ainsi a longtemps que les hommes. La Plupart de nos patients ÉTAIENT des femmes, et Nous Avons Trouvé Aucune différence significative sur la corrélation du sexe du patient à la présence ous characteristics de la douleur. Les patients ainsi AGES were VUs à Souffrir, plus de douleur. CÉS Données coïncident with Celles publiées par Sandstedt et S&# X000f6; rensen (4). Situation Une Similaire was trouvée in the CAS de névralgie du trijumeau postherpetic, où, versez raison inconnue juin, was vu l’incidence AUGMENTE with the âge &# X02013; 30-50% affectant de Tous les patients de Plus de 60 ans (14).

Le pronostic Dépend de la Sévérité des lésions nerveuses. Kipp et al. (13), la suite à l’extraction de 1377 niveaux de IMPACTE Inférieure Molaires, une des altérations sensorielles Rapporté Dans 60 CAS, Dont 64% RESOLU Dans Les 6 premiers ministres mois. De s CAS, 9 Ont MONTRE UNE récupération complète activités après 6 mois, Alors encore 7 patients en Ontario Montré juin résolution complète au bout de 12 mois. Après this period, ÉTAIENT cependant pas d’Pratiquement Autres Recouvrements ,. (21 auteurs CERTAINS) signalent Que l’incidence de la récupération spontanée de 6 mois après la lésion causale est tres Faible, et Que Si la régénération axonale n’à pas lieu Dans les Deux ans, les chances de régénération et les are perdus Dommages DEVIENT permanent.

Sandstedt et S&# X000f6; rensen (4) trijumeau get juin indemnisation économique des Compagnies d’assurance Sensoriels de troubles d’un EXAMINER 226 patients. Soixante-dix-neuf verser cent des CAS ÉTAIENT juin CONSÉQUENCE de l’extraction Inférieure de la third molaire, ET 70% des patients SE Plaint dé paresthésies. Les femmes et les personnes agees were les Sujets Ayant Déclaré ainsi d’après inconfort des lésions nerveuses. La douleur may Conditionneur l’existence des Deux Répercussions Fonctionnelles et psychologiques chez les patients CES (22, 23). De plus de La Moitié des patients un Subi juin douleur au Associée déficit sensoriel, en Particulier les patients âgés. D’Autre Part, bureaux Sujets AGES Ont Subi juin douleur, plus intense, with des scores Cliniques les plus pauvres sur ET un cours Relativement pauvre.

Les références

1. Pe&# X000f1; arrocha MA, Mora E, Sac&# X000e1; n JV, Garc&# X000ed; B, Pe&# X000f1; arrocha M. idiopathiques neuropathies trijumeau: une présentation de 15 CAS. J Oral Maxillofac Surg. 2009; 67: 2364-8. [PubMed]

2. Blackburn CW. Une méthode d’évaluation en Cas de lésion du nerf lingual. Br J Surg Oral Maxillofac. 1990; 28: 238-45. [PubMed]

3. Xerxès W, Upile T, Shah P, Nhembe F, Gudka D, les Facteurs de risques Kafas P. associés aux Blessures à l’alvéolaire lower et les nerfs lingual Suivants third molaire chirurgie revisité. Oral Surg Oral Med Pathol Oral Oral endod Radiol. 2010; 109: 335-45. [PubMed]

4. Sandstedt P, S&# X000f6; troubles rensen S. neurosensoriels du nerf trijumeau: un long terme de Suivi des Blessures traumatiques. J Oral Maxillofac Surg. 1995; 53: 498-505. [PubMed]

5. Robert RC, Bacchetti P, Pogrel MA. Fréquence des lésions nerveuses trijumeau Suivantes third retrait molaire. J Oral Maxillofac Surg. 2005; 63: 732-5. [PubMed]

6. Robinson PP. L’effet de blessure sur les Propriétés des fibres afférentes du nerf lingual. Br J Surg Oral Maxillofac. 1992; 30: 39-45. [PubMed]

7. L Landi, Manicone PF, Piccinelli S, Raia A, Raia R. Une approche Chirurgicale romaines Molaires mandibulaires troisièmes verser Réduire le Risque de paresthésie: une série de CAS. J Oral Maxillofac Surg. 2010; 68: 969-74. [PubMed]

8. Walters H. La réduction des DOMMAGES Nerf lingual Dans la chirurgie de la third molaire: audit non clinique de 1350 CAS. Br Dent J. 1995; 178: 140-4. [PubMed]

9. Brann CR, Brickley MR, Shepherd JP. Facteurs influencing les lésions nerveuses LORs de la chirurgie de la third molaire Inférieure. Br Dent J. 1999; 186: 514-6. [PubMed]

10. Pogrel MA, Le H. Etilogy des lésions nerveuses linguales in the third région molaire: un cadavre et l’study histologique. J Oral Maxillofac Surg. 2006; 64: 1790-4. [PubMed]

11. Schultze-Mosgau S, Reich RH. Évaluation de la qualité Inférieure des perturbations alvéolaires et linguales après la chirurgie nerveuses dento-alvéolaire et de la récupération de la sensibilité. Int J Oral Maxillofac Surg. 1993; 22: 214-7. [PubMed]

12. Fielding AF, Rachiele DP, Frazier G. Nerf paresthésies linguales après intervention chirurgicale juin de la third molaire: une study clinique rétrospective. Oral Surg Oral Med Pathol Oral Oral endod Radiol. 1997; 84: 345-8. [PubMed]

13. Kipp DP, Goldstein BH, Weiss WWJr. Dysesthésies après la chirurgie de la third molaire mandibulaire: une Etude et l’analyse de 1.377 interventions chirurgicales rétrospective. J Am Dent Assoc. 1980; 100: 185-92. [PubMed]

14. Chang WK, Mulford GJ. Iatrogène sensorimotrice trijumeau neuropathie résultant de l’anesthésie locale: rapport non de CAS. Arc Phys Med Rehabil. 2000; 81: 1591-3. [PubMed]

15. Bartling R, Freeman K, Kraut RA. L’incidence de la sensation altérée du nerf mental après le placement de l’implant de mandibulaire. J Oral Maxillofac Surg. 1999; 57: 1408-12. [PubMed]

16. Pogrel MA, Dorfman D fallah H. La structure de anatomique du pédicule Neurovasculaire alvéolaire lower in the third région molaire. J Oral Maxillofac Surg. 2009; 67: 2452-4. [PubMed]

17. Pogrel MA. Des DOMMAGES permanents de nerf de nerf alvéolaire lower blocks.An Mises à Jour verser articaine INCLURE. J Calif Dent Assoc. 2007; 35: 271-3. [PubMed]

18. Flanagan D. apparition retardée de la sensation altérée après le placement de l’implant dentaire et mentale locale blocage anesthésie: rapport non de CAS. Implant Dent. 2002; 11: 324-30. [PubMed]

19. Pogrel MA. Les DOMMAGES au nerf alvéolaire lower Comme Le Résultat de canal radiculaire theraphy. J Am Dent Assoc. 2007; 138: 65-9. [PubMed]

20. Karas ND, Boyd SB, Sinn DP. Rétablissement de la fonction neurosensorielle après la chirurgie orthognatique. J Oral Maxillofac Surg. 1990; 48: 124-34. [PubMed]

21. Wofford DT, Miller RI. Étude prospective de dysesthésies suivante odontectomie des troisièmes Molaires mandibulaires. J Oral Maxil&# X000ac; lofac Surg. 1987; 45: 15-9. [PubMed]

22. Sandstedt P, S&# X000f6; troubles rensen S. neurosensoriels du nerf trijumeau: un long terme de Suivi des Blessures traumatiques. J Oral Maxillofac Surg. 1995; 53: 498-505. [PubMed]

23. Pe&# X000f1; arrocha-Diago M, Mora-Escribano E, Sac&# X000e1; n JV, Pe&# X000f1; arrocha-Diago M. néoplasique trijumeau neuropathie: présentation de 7 CAS. Med Oral Patol Oral Cir Bucal. 2006; 11: E106-11. [PubMed]

Articles de Medicina Oral, patolog&# X000ed, non Cirug y orale&# X000ed; non Bucal are Fournis à titre gracieux par Medicina S.L Oral

RELATED POSTS

Laisser un commentaire